Surveillance

Le système de surveillance permet d’établir un état des lieux des infections associées aux soins dans les trois secteurs (sanitaire, libéral, médico-social) de même que le suivi des actions menées pour adapter les politiques de prévention [PROPIAS 2015].

Dans cette optique, chaque établissement de santé définit avec les professionnels de l'hygiène et les acteurs de soins son programme de surveillance (stratégie construite en CME avec l’expertise de l’équipe opérationnelle d’hygiène), en adéquation avec les activités de soins développées localement et les priorités nationales. Elle ne se limite pas à un simple recueil de données, mais doit permettre de réaliser un état des lieux de la problématique surveillée, de dégager des caractéristiques spécifiques, des tendances et des priorités, de cibler les actions à entreprendre, puis de documenter l’efficacité des mesures de prévention.

Les réseaux de surveillance

L'objectif de la surveillance épidémiologique en réseau est de proposer un système simple et de qualité pour la surveillance grâce à une méthodologie standardisée et validée, un appui technique pour le recueil, l'analyse et l'interprétation des données. Elle rend possible les comparaisons entre les différents participants, offrant une plus-value certaine en comparaison d'une surveillance isolée.
Les CClin coordonnent actuellement plusieurs réseaux de surveillance en incidence (en continu sur une période donnée) des infections nosocomiales ciblant des secteurs, des patients ou des actes à risque, auxquels peuvent adhérer de façon volontaire tous les établissements de santé des inter-régions concernées.

  ATB surveillance de la consommation des antibiotiques
  BMR surveillance des bactéries multirésistantes aux antibiotiques
  DIALIN surveillance des infections en hémodialyse
  ISO surveillance en chirurgie des infections du site opératoire
  MATER surveillance des infections nosocomiales en maternité
  NEOCAT surveillance en néonatalogie des bactériémies liées aux cathéters centraux
  REA surveillance en réanimation des infections nosocomiales

Au niveau national, la surveillance est coordonnée dans le cadre du RAISIN (réseau national d'alerte, d'investigation et de surveillance des IN), issu du partenariat entre les 5 CClin et l'Institut de Veille Sanitaire (devenu l’agence nationale de Santé Publique ) depuis 2001.

En pratique, comment participer ?

Les protocoles et rapports annuels nationaux sont disponibles dans la rubrique RAISIN sur le site de l'ANSP.
Chaque établissement peut s’inscrire sur le site du CClin qui le concerne où sont également disponibles les outils méthodologiques et les résultats inter-régionaux : CClin Est - CClin Ouest - CClin Paris-Nord - CClin Sud-Est - CClin Sud-Ouest.